Opération « Un soliste à l’hôpital » : un succès !

Ces dernières semaines, Lyre&Muses s’est lancé un défi de taille : parce que la maladie et la vieillesse ne prennent pas de vacances, nous avons décidé de faire résonner notre musique dans les salles et couloirs des hôpitaux de l’APHP.

Un projet ambitieux, qui a consisté à proposer de coordonner des actions simples entre l’APHP et des musiciens professionnels diplômés.

En savoir plus sur le projet

Depuis le début du projet, nous sommes intervenus le 27 Novembre à l’hôpital Charles Foix (services gériatrie et fin de vie) et le 18 Décembre à l’hôpital Robert Debré (maternité) avec le guitariste Jérôme Bénezet, et le 11 Décembre à l’hôpital Ambroise Poiré (service radiologie) avec la violoncelliste Isabelle Veyrier.

Retour sur notre intervention du 18 Décembre à l’hôpital René Debré, avec Émeline, notre bénévole sur place, à quelques jours à peine des fêtes de fin d’année.

« Nous avons installés quelques chaises afin de permettre aux patientes, hospitalisées, de venir écouter l’artiste. La cadre sage femme a ouvert les portes des chambres des femmes qui souhaitaient entendre le concert de leur lit, et leur a proposé de se déplacer si elles le souhaitaient. Au début, aucune femme ne s’est déplacée jusqu’aux sièges, mais petit à petit, la guitare a comme envoûté le service et des femmes sont arrivées. »

Notre idée est que la musique classique est apaisante, ressourçante, elle permet de s’évader d’un quotidien douloureux, elle suscite la rêverie. Elle est source de relations humaines simples et partagées.

Le 27 Novembre 2018, accompagnés du guitariste Jérôme Benezet, nous nous sommes rendus à l’Hôpital Charles Foix. Nous avons joué à différents étages, pour différents publics : pour des femmes enceintes dans l’attente d’une consultation, pour leur conjoint ou époux, pour des nourrissons ou pour des femmes hospitalisées, mais aussi pour les médecins, les personnels et les visiteurs. Tous un peu surpris de notre présence et un peu timides au début, ils se sont progressivement laissés séduire par la musique de Jérôme Benezet.

Notre but, bien entendu, n’est pas d’imposer quoi que ce soit : ni la musique, ni notre démarche, ne doivent perturber le fonctionnement de l’hôpital.
Il n’est pas question pour nous, musiciens professionnels, de nous mettre en avant comme pour un concert traditionnel. Nous sommes à l’hôpital pour rendre service à des patients souffrants, des accompagnants éprouvés, des personnels surmenés.  Nous sommes arrivés en ayant conscience que peut-être, il serait nécessaire d’interrompre le concert, en cas de réaction négative. Mais à notre plus grand soulagement, aucune mauvaise réaction n’est à déplorer, bien au contraire !

« Le guitariste a joué un premier morceau, un bébé a tout de suite été captivé, tout comme un père de famille et le professeur de médecine, qui laissait sa porte ouverte pendant la consultation. Le fonctionnement du service n’a pas été dérangé, les équipes et patients semblaient juste plus calmes. Le guitariste a même échangé avec un père qui était curieux de connaître les techniques musicales utilisées. »

Et pour ne rien gâcher, l’intervention inattendue d’un médecin nous rappelle l’importance de notre démarche. Émeline nous raconte :

« Un médecin qui passait dans le service a demandé de façon tout à fait inattendue si l’artiste pouvait jouer quelques notes pour des bébés au service néonatal. Nous nous y sommes rendus. Il y avait quelques bébés prématurés, accompagnés ou non de leur mère. Au début, un couple semblait un peu réticent quant à notre arrivée, mais petit à petit, leurs visages ce sont métamorphosés ! Une autre mère, particulièrement touchée, a même versé quelques larmes. Je crois qu’elle était heureuse que son bébé entende de la belle musique. »

Tout au long de l’après-midi, nous avons été accompagnés par la cadre sage femme, et nous avons échangé avec les médecins du service qui paraissaient convaincus de la nécessité de nos actions dans les hôpitaux ! 

C’est parce que de telles réactions existent que nous fiers d’avoir mené ce projet, et que nous serons heureux de continuer à le mener, encore et encore !

En cette fin d’année 2018, nous sommes très heureux d’avoir accordé un peu de douceur à tous ces gens, et sommes bien décidé à garder le cap pour 2019 !

Et vous, que diriez-vous de rejoindre l’aventure ?

Télécharger la brochure | Nous soutenir

Partager

0 comments on “Opération « Un soliste à l’hôpital » : un succès !

Leave Comment