Actions sociales

Action du 28 octobre à l’hôpital européen Georges-Pompidou

Le 28 octobre dernier, dans le cadre de notre action « Un soliste à l’hôpital », Jacques Gandard est venu apaiser les maux des patients du service d’orthopédie de l’hôpital européen Georges-Pompidou avec son violon. C’était la première fois que nous intervenions dans cet hôpital qui nous a accueillis avec une grande bienveillance.

Le musicien a pu rencontrer plusieurs patients dans leurs chambres et échanger avec eux. Tous ont été ravis de cette visite musicale, tout comme le personnel soignant, agréablement surpris par la démarche.

Nos actions « Un soliste à l’hôpital » sont réalisées grâce au soutien de nos partenaires SPEDIDAM et FONDATION BANQUE POPULAIRE

« Un soliste au musée » à la Maison de Victor Hugo les 19 et 23 octobre

La Maison de Victor Hugo a ouvert ses portes les 19 et 23 octobre 2021 à notre guitariste Jérome Bénézet pour le lancement de notre nouvelle action « Un soliste au musée« .

Une rencontre insolite pour les visiteurs, surpris par la présence de Jérome qui était lui-même ravi d’échanger sur la « guitaromanie » du début du XIXème à Paris.

Nos actions sont réalisées avec le soutien de nos partenaires :

Action du 20 octobre à l’hôpital Necker-Enfants Malades

Le 20 octobre dernier, dans le cadre de notre action « Un soliste à l’hôpital », Jacques Gandard est venu apaiser les maux des patients du service d’immunologie et de cardiologie de l’hôpital Necker-Enfants Malades avec son violon.

Un moment bouleversant pour le musicien et les patients présents. Tous ont salué la prestation très humaine du violoniste, touché par les récits des enfants hospitalisés.

Nos actions « Un soliste à l’hôpital » sont réalisées grâce au soutien de nos partenaires SPEDIDAM, FOND AUTOSPHERE et FONDATION BANQUE POPULAIRE

Action du 14 octobre à l’hôpital Cochin

Le 14 octobre dernier, dans le cadre de notre action « Un soliste à l’hôpital », Jacques Gandard est venu apaiser les maux des patients du service de chirurgie digestive de l’hôpital Cochin avec son violon. Un service dans lequel nous étions déjà venus et qui nous a accueillis avec beaucoup de gentillesse.

Une nouvelle fois, cette action a beaucoup touché les patients et les soignants. « Beaucoup de douceur et de sensibilité envers chacun« , a noté une infirmière. Le violoniste a, de son côté, beaucoup apprécié les échanges qu’il a eu dans plusieurs chambres.

Nos actions « Un soliste à l’hôpital » sont réalisées grâce au soutien de nos partenaires SPEDIDAM et FONDATION BANQUE POPULAIRE

Action du 29 septembre à l’hôpital Cochin

Le 29 septembre dernier, dans le cadre de notre action « Un soliste à l’hôpital », Marion Platero est venue apaiser les maux des patients du service d’endocrinologie et d’oncologie de l’hôpital Cochin avec son violoncelle. Un moment riche en émotions pour tous.

Paulia, une visiteuse : 

« J’ai assisté à un authentique échange de vie. Les patients, avides de musique, envoyaient beaucoup d’émotion à la musicienne tout au long de sa tournée et elle leur apportait une vraie énergie musicale. Il y a eu des larmes qui coulaient silencieusement le long des joues, des regards tournés vers les fenêtres dans un temps suspendu, des douleurs taries le temps d’une musique… »

Le personnel hospitalier a lui aussi été très touché par cette action très humaine. Marion Platero a pris le temps d’échanger avec de nombreux patients et soignants bouleversés.

Quelques images de cette action :

 

Nos actions « Un soliste à l’hôpital » sont réalisées grâce au soutien de nos partenaires SPEDIDAM et FONDATION BANQUE POPULAIRE

 

Action du 21 septembre à l’hôpital Necker-Enfants Malades

Le 21 septembre dernier, dans le cadre de notre action « Un soliste à l’hôpital », Marion Platero est venue apaiser les maux des patients du service d’hématologie adulte et de néphrologie enfant de l’hôpital Necker-Enfants Malades avec son violoncelle. Un moment riche en émotions, surtout chez les plus jeunes patients.

Beaucoup de connaisseurs de la musique classique ont pu échanger avec l’artiste, très touchée de ces discussions passionnantes. Une jeune patiente, Margaux, très impressionnée, a même pleuré quand Marion a joué « Le cygne » de Saint-Saëns : « C’est trop triste, mais c’est beau« , a-t-elle expliquée encore émue.

Nos actions « Un soliste à l’hôpital » sont réalisées grâce au soutien de nos partenaires SPEDIDAM, FOND AUTOSPHERE et FONDATION BANQUE POPULAIRE

Action du 14 septembre à l’hôpital Cochin

Le 14 septembre dernier, dans le cadre de notre action « Un soliste à l’hôpital », Marion Platero est venue apaiser les maux des patients du service de chirurgie digestive de l’hôpital Cochin avec son violoncelle. Un moment riche en émotion pour les patients comme pour la musicienne.

Témoignage d’une patiente :
« Je redécouvre la vraie musique de chambre, pas celle faite de bruits de chariot, de scopes ou de portes qui claquent. Je l’avais presque oublié ce son d’instrument. »
Retour de Marion Platero :
« Ce fut une expérience unique. Tout d’abord de part la proximité avec les malades. En effet, j’ai pu me rendre au chevet des malades qui le souhaitaient. Certains ont simplement écouter les sons du violoncelle sans dire un mot, d’autres ont posé des questions sur l’instrument et enfin, d’autres se sont confiés sur leurs difficultés face à la maladie.
Ma première rencontre fut très forte, une dame qui m’a exprimé son envie de croquer la vie, de la vivre à 100%. Je crois qu’elle m’a même donné une belle leçon ! Je me suis sentie utile, comme une parenthèse dans ma vie musicale. Probablement la parenthèse la plus vraie qui soit. »
Nos actions « Un soliste à l’hôpital » sont réalisées grâce au soutien de nos partenaires SPEDIDAM et FONDATION BANQUE POPULAIRE

Action du 8 juin à l’hôpital Necker-Enfants Malades

Le 8 juin dernier, le guitariste Jérôme Bénezet s’est rendu à l’hôpital Necker-Enfants Malades. Il y a visité quatre services : hôpital de jour, ORL, neurochirurgie pédiatrique et halte-garderie. 

Habitué des lieux, Jérôme Bénezet se produisait alors à Necker pour la quatrième fois. Si la logistique est désormais rodée, chaque intervention reste unique. Cette fois, les petits patients de l’hôpital ont semble-t-il été particulièrement réceptifs. La musique a permis d’en apaiser certains et d’en aider d’autres à s’endormir. 

Ces actions musicales sont également un moment de partages, où parents et enfants s’émerveillent ensemble de la beauté envoûtante de la musique. « Sur le fond, c’est un échange et un moment d’évasion pour les patients et les soignants », conclut l’artiste.

Nos actions « Un soliste à l’hôpital » sont réalisées grâce au soutien de la SPEDIDAM

.

Action du 28 avril à l’hôpital Necker-Enfants Malades

Le 28 avril, c’était au tour de la harpiste Iris Torossian de visiter quatre services de l’hôpital Necker-Enfants Malades. Elle a ainsi joué aux services réanimation, ORL, chirurgie maxillo-faciale et orthopédie.

Les jeunes spectateurs et certains parents présents ont ainsi pu découvrir cet instrument envoûtant, tandis que la musicienne s’attelait à aller de chambre en chambre. « C’est une excellente idée ! Ma fille écoute habituellement du rap, alors que je suis plutôt amatrice d’opéra. Avec cette action, elle a pu découvrir un autre genre musical ! », s’est amusée l’une des mères présentes.

Mais comme en musique, les émotions s’expriment parfois sans mots. Sourires, fronts qui se dérident, respirations qui se temporisent étaient autant de petits signaux d’acquiescement et d’apaisement, surtout pour le très jeune public. « Dans le couloir, plusieurs parents sont sortis de leur chambre avec leur bébé. Lorsque je jouais, ils avaient les yeux grands ouverts de ce qu’ils entendaient. J’ai même aidé à endormir un petit bébé qui était avec sa grand-mère ! », se souvient l’artiste. De quoi, assurément, se sentir essentielle !

Nos actions « Un soliste à l’hôpital » sont réalisées grâce au soutien de la SPEDIDAM.

Action du 16 avril à l’hôpital Tarnier

 

Le 16 avril nous étions aux côtés des patients et personnels du service hospitalier de jour de l’hôpital Tarnier. Grâce au soutien de l’équipe en charge de l’animation culturelle, la violoncelliste Béatrice Reibel-Petit a pu proposer un moment de musique suspendu en dehors du temps.

Au programme de cette session de plus de deux heures : panorama de l’histoire musicale du violoncelle de l’époque baroque à l’ère romantique, confidences de l’artiste sur sa pratique musicale et même un petit cours de solfège improvisé !

Les neuf spectateurs présents ont particulièrement apprécié de pouvoir côtoyer d’aussi près l’imposant instrument. « On a pas la chance de voir un violoncelle si proche lors d’un concert. Je n’imaginais pas la puissance sonore de l’instrument ! » s’est exclamé une patiente. Tous ont également confessé avoir pu profiter d’un moment de pleine sérénité.

Il régnait en effet un silence intrigué et onirique lorsque Béatrice Reibel-Petit faisait danser les cordes de son violoncelle. Mais l’artiste a également mobilisé ses talents de médiatrice. Les spectateurs présents ont reçu avec un grand plaisir les temps d’échange que la musicienne a su offrir avec générosité.

Nos actions « Un soliste à l’hôpital » sont réalisées grâce au soutien de la SPEDIDAM.